1923

Tennis dans les jardins

Voir Tennis dans les jardins
1946

Anne-Marie Michel et Jean-Bernard Bonis

Voir Anne-Marie Michel et Jean-Bernard Bonis
1947

Les amis de Normandie en visite à Versailles

Voir Les amis de Normandie en visite à Versailles
1950

Enfance à Versailles au parterre du Midi

Voir Enfance à Versailles au parterre du Midi
1950

Patrick en communiant

Voir Patrick en communiant
1960

Jeunes visiteurs dans les années 60

Voir Jeunes visiteurs dans les années 60
15.02.1964

Thierry au manège du Parc

Voir Thierry au manège du Parc
1979

Camille

Voir Camille
avril 1987

Marie-Anne et Jérémie au Parc

Voir Marie-Anne et Jérémie au Parc
juin 1991

Laure et sa grand-mère devant l'Orangerie

Voir Laure et sa grand-mère devant l'Orangerie
2005

Clothilde

Voir Clothilde
2011

Ballet de Cour

Voir Ballet de Cour
Thématiques Fermer

Petite histoire de la photographie familiale

Tout au long du XIXe siècle, la photographie apparaît comme procédé...

Le début d’une collection

Le lien entre la photographie et le château de Versailles existe...

L’enfance à Versailles

Pour les Versaillais, l’enfance au château de Versailles évoque...

Visiter le château de Versailles

Les premières décennies qui suivent l’ouverture du musée en 1837 ne sont pas marquées par un engouement massif des...

L'histoire de Versailles au XXe siècle

Le château est ouvert à la visite en 1837, sur décision de Louis-Philippe qui y aménage le musée dédié à toutes les...

Sélectionner la thématique de votre choix et naviguer au travers de la chronologie

L’enfance à Versailles

Pour les Versaillais, l’enfance au château de Versailles évoque surtout le parc utilisé comme jardin public. Il est alors le lieu de la promenade dominicale et des loisirs qui sont attachés aux temps libres : balade à pied, à vélo ou en auto, petits bateaux dans les bassins, tennis, courses entre les arbres et les statues, siestes le long du Grand Canal ou encore tours de manège, désormais disparu. 

Pour les Versaillais, l’enfance au château de Versailles évoque surtout le parc utilisé comme jardin public. Il est alors le lieu de la promenade dominicale et des loisirs qui sont attachés aux temps libres : balade à pied, à vélo ou en auto, petits bateaux dans les bassins, tennis, courses entre les arbres et les statues, siestes le long du Grand Canal ou encore tours de manège, désormais disparu. Aujourd’hui que ces pratiques ne sont plus majoritaires, les enfants sont plutôt photographiés dans le contexte de la visite patrimoniale. Les extérieurs sont en revanche toujours privilégiés car ils permettent plus facilement la prise de photographies sans aucune autre personne que la famille.

Partagez vos photos de VersaillesPartagez vos photos de Versailles

Que ces visites soient associées à la joie ou à l’ennui par les enfants, elles sont des occasions privilégiées de prise de clichés pour les parents. En effet, à partir des années 1930, les congés payés et la démocratisation d’appareils légers et facilement manipulables vont permettre un développement sans précédent de la photographie familiale privée. La famille crée ses propres souvenirs et l’attention commence à se porter sur les enfants.

Au sortir de la Seconde Guerre Mondiale, une recherche de naturel s’opère, en contraste de la pose en studio, mais il est toujours demandé aux enfants de regarder l’appareil. Toutefois, pour les grandes cérémonies qui rythment la vie familiale et sociale, la photographie posée et ritualisée est toujours de mise. Par exemple, dans les années 1960, on continue de venir dans les jardins du Château photographier les jeunes communiants en costume.

À partir des années 1970-1980, de nouveaux sujets apparaissent dans la photographie familiale, à la fois plus intime et davantage focalisée sur l’enfant, dus aux nouvelles manières d’être en famille. La volonté de saisir l’enfant sur le vif, dans son individualité, se fait de plus en plus forte, jusqu’à aller vers une abstraction maximum du décor environnant.

En savoir Close